Nous pouvons tous constater depuis quelques années que les aléas climatiques deviennent de plus en plus répétitifs, notamment avec des secheresses intenses dans des régions qui jusqu’ici étaient épargnées.

Aujourd’hui, le constat est sans appel, nos jardins doivent évoluer, voire se réinventer si nous voulons avoir la chance de passer ce cap du changement climatique sans trop de difficulté.

Pour cela, il nous faut changer de paradigme et abandonner progressivement certaines plantes qui sont bien trop dépendentes de nos arrosages, pour les remplacer par des plantes qui savent vivre dans des milieux souvent difficiles comme les régions méditerranéennes d’altitude, là où les plantes résistent à la secheresse et au froid.

Particularités et avantages des plantes pour jardin sec.

Le règne végétal est présent depuis très longtemps sur la planète. Il évolue et co-évolue avec les différents milieux depuis des millénaires.
Fortes de cette longue évolution, les plantes ont su coloniser tout le globe, vivant dans des conditions parfois impossibles pour l’homme.

Aujourd’hui, nous avons la chance de pouvoir bénéficier d’un tel trésor d’adaptation et d’ingéniosité. Rien que sur le pourtour méditerranéen, la flore représente près du quart de la flore mondiale, autant dire que les possibilités pour composer de nouveaux jardins est quasi infini.
Les régions méditerranéennes d’altitude regorge de plantes intéressantes pour nos jardins. Elles rassemblent de multiples avantages. En effet, au-delà de leurs résistance aux conditions extrêmes, elles ont, pour la plupart, un intérêt graphique,  incontestable pour le jardin. Alors ! Que demander de plus ?

Comment font-elles pour résister à la sécheresse ?

– Grâce à un double système racinaire, qui peut plonger très profond dans le sol pour capter l’eau.
– Une évapo-transpiration réduite en adaptant leurs feuillages à des conditions difficiles (sécheresse, vent, froid, chaleur et lumière intense…).
De nombreuses stratégies existes chez les plantes pour éviter de trop transpirer et ainsi économiser l’eau, comme par exemple le feuillage laineux ou argenté ou encore, un feuillage épais et coriace.

Un autre moyen pour résister à ces conditions est de disparaitre en été après une floraison printanière ou hivernale, on appelle cela la stratégie de l’évitement.
Les formes en coussin que prennent les plantes témoigne là aussi d’une stratégie ingénieuse pour réduire la surface d’exposition au soleil tout en gardant une atmosphère fraîche et humide à l’intérieure de la plante.

L’une des stratégies les plus connues est olfactive. Biensûr, tous le monde connais les huiles essentielles. Elles jouent plusieurs rôles pour les plantes aromatiques :

– Le premier rôle, est de repousser les prédateurs.
– Le second, est un rôle allélopathique, c’est-à-dire, qu’elles inhibent la croissances des autres plantes afin de réduire la concurrence.
– Le dernier rôle, est qu’en s’évaporant, les huiles essentielles rafraîchissent l’atmosphère directe de la plante évitant ainsi aux feuilles d’être brûlées.

Quand planter et comment entretenir les plantes pour jardin sec ?

Les pantes pour jardin sec, comme pour la plupart des plantes d’ailleurs, se plantent idéalement à l’automne. Pourquoi ?
Parce qu’à cette saison le sol est encore chaud (par inertie du rayonnement solaire éstival) et les pluies souvent abondantes à cette époque de l’année permettent une meilleure reprise au jardin, favorisant un enracinement profond.
Ainsi, les plantes auront toutes les capacités pour résister à l’été suivant.

Toutefois, si vous achetez vos plantes au printemps, il est tout-à-fait possible de les planter en respectant certaines règles de base :

– en ayant pris soin de préparer le sol convenablement (désherbé et aéré en profondeur).
– à la plantation, vous réaliserez une cuvette, ainsi, à l’arrosage l’eau se concentrera au niveau des racines de la plante et restera en profondeur dans le sol.
Attention ! Pour garantir une poche d’eau en profondeur sous la plante, il faut arroser abondamment mais pas souvent (20 litre environ par plante). Par cette méthode, vous éduquerez vos plantes à résister aux étés secs en encourageant son systhème racinaire à aller chercher l’eau en sous-sol. Vous obtiendrez des plantes parfaitement adaptées au jardin et aux conditions difficiles pour les années à venir.

Mise en garde

Les systhèmes de goutte à goutte sont à proscrire pour les plantes en pleine terre car, il arrose de manière superficielle et maintiennent le systhème racinaire proche de la surface du sol. Je vous laisse imaginer les dégats à la moindre ruptude d’arrosage en plein été !

Pour l’entretien

Il se limite au désherbage les premières années et à la taille de certaines plantes.

Attention ! Les plantes pour jardin sec demandent que le sol soit parfaitement bien drainé et pauvre si possible. Si votre sol est argileux, réalisez des buttes afin de surélever les plantes en leur garantissant un bon drainage.